Les Francais ont exprimé comme revendication sociale d’élargir le nombre de bénéficiares ayant droit à la prime d’activité, notamment dans le cadre du mouvement des Gilets Jaunes.

Le président de la République Emmanuel Macron s’est engagé à élargir la prime d’activité à de nouveaux publics. Les conditions pour bénéficier de cette prime d’activité ont donc largement été étendues pour augmenter le nombre de personnes pouvant toucher une telle prime.

Pourtant, seuls 38 % des foyers éligibles à ce dispositif en avaient fait la demande au 24 janvier 2019, et ce malgré l’existence de nombreux simulateurs en ligne. Ce chiffre soulève donc la question de l’accès à une information claire concernant les critères d’éligibilité de cette aide.

La lecture de cet article vous permettra de clarifier les informations dont vous avez besoin concernant la prime d’activité.

En quoi consiste la prime d’activité ?

La prime d’activité remplit deux objectifs : encourager l’activité en complétant les revenus des travailleurs aux ressources modestes, et soutenir leur pouvoir d’achat.

Les Caisses d’allocations familiales (Caf) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) sont les organismes qui gèrent cette aide sociale.

Quelles conditions dois-je remplir pour bénéficier de la prime d’activité ?

Les personnes âgées de plus de 18 ans percevant des revenus tirés d’une activité professionnelle recoivent cette prime. Ces personnes peuvent donc tout aussi bien être salariées, fonctionnaires ou non salariées.

La prime ne bénéficie pas qu’aux travailleurs : les étudiants et les apprentis en alternance peuvent également en bénéficier, s’ils exercent soit une activité salariée importante, soit s’ils assument la charge d’un ou de plusieurs enfants. De plus, les personnes en congé (parental, sabbatique, sans solde, en disponibilité, etc.) qui perçoivent des revenus professionnels peuvent bénéficier de la prime d’activité.

La dernière catégorie de personnes pouvant bénéficier de cette prime est celle des travailleurs handicapés. Ils perçoivent l’allocation aux adultes handicapés (AAH). C’est la CDAPH (la Comission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) qui détermine ce statut de travailleur handicapé.

Quelles ressources sont prises en compte dans le calcul de la prime d’activité ?

La prime d’activité se calcule de la façon suivante :

  • Tout d’abord, un montant forfaitaire est fixé. Ensuite, selon la composition du foyer et le nombre d’enfants à charge, ce montant peut augmenter. Puis, il faut ajouter 61 % du montant des revenus professionnels de la famille. Cette somme peut être bonifiée selon les revenus professionnels de chaque travailleur ;
  • On déduit alors du précédent montant les ressources du foyer, comprenant notamment certaines aides sociales.

Le calcul est donc le suivant :

Montant de la prime d’activité = (montant forfaitaire + majoration éventuelle + 61% des revenus professionnels + bonifications individuelles) – ressources prises en compte du foyer

Combien de temps puis-je bénéficier de la prime d’activité ?

La prime d’activité est versée tous les mois, pendant trois mois.

Tous les trimestres, les bénéficiaires de la prime d’activité doivent déclarer leurs revenus des trois derniers mois.

Pour voir si vous avez droit à la prime d’activité, passez sur notre site : https://toutesmesaides.fr/ ! Vous pourrez être directement accompagnés et conseillés par nos équipes de juristes !