Sélectionner une page

L’arrivée d’un enfant est un heureux événement, mais il n’est pas toujours facile de gérer financièrement cette situation nouvelle ! Heureusement il existe les aides financières de la PAJE pour aider . 

La caisse d’allocations familiales (Caf) a mis en place de nombreux dispositifs d’aides financières pour permettre aux parents de subvenir aux besoins de leur jeune enfant. Ainsi, ces dispositifs sont rassemblés sous la dénomination de Paje : Prestations d’accueil du jeune enfant.

En outre, ces aides sociales représentent un vrai coup de pouce au quotidien, et bonne nouvelle : elles sont cumulables entre elles !

Sans plus attendre, voici un petit top des aides sociales les plus utiles pour les personnes attendant ou ayant récemment eu leur premier enfant.

La prime à la naissance : la bonne surprise

La prime à la naissance est d’un montant de 944,51 €. Elle est versée dans les trois mois suivant la naissance, pour que vous puissiez faire face aux dépenses liées à l’arrivée de votre enfant.

Bon à savoir : si vous attendez plusieurs enfants, la Caf vous versera autant de primes que d’enfants à naître !

En premier lieu, pour bénéficier de cette prime, vous devez vous soumettre au premier examen prénatal médical pendant la grossesse. De plus, vos ressources (de l’année 2017) ne doivent pas dépasser certains plafonds, déterminés de la façon suivante :

Enfants au foyer

(nés ou à naître)

Couples avec un seul

revenu d’activité

Parent isolé ou couple avec deux revenus d’activité
1 enfant 31 659 € 41 840 €

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la Caf.

L’allocation de base : une rentrée d’argent assurée

En plus de la prime à la naissance, vous pouvez bénéficier de l’allocation de base de la Paje. En effet, le montant de l’allocation de base peut aller de 85,61 € à 184,62 € par mois, jusqu’aux trois ans de votre enfant.

Néanmoins, l’allocation de base est versée à taux plein ou à taux partiel, selon vos revenus.

Bon à savoir : en cas de naissances multiples (jumeaux(elles), triplé(e)s, etc), la Caf vous versera autant d’allocations que d’enfants !

Pour un enfant né avant avril 2018 :

Pour bénéficier d’un montant à taux plein de 184,62 €, les plafonds de ressources à ne pas dépasser sont les suivants :

Enfants au foyer

(nés ou à naître)

Couples avec un seul

revenu d’activité

Parent isolé ou couple avec deux revenus d’activité
1 enfant 30 388 € 38 606 €

Pour bénéficier d’un montant à taux partiel de 92,31 €, les plafonds de ressources à ne pas dépasser sont les suivants :

Enfants au foyer

(nés ou à naître)

Couples avec un seul

revenu d’activité

Parent isolé ou couple avec deux revenus d’activité
1 enfant 36 304 € 46 123 €
Pour un enfant né à compter d’avril 2018 :

Pour bénéficier d’un montant à taux plein de 171,22 €, les plafonds de ressources à ne pas dépasser sont les suivants :

Enfants au foyer

(nés ou à naître)

Couples avec un seul

revenu d’activité

Parent isolé ou couple avec deux revenus d’activité
1 enfant 26 499 € 35 020 €

Pour bénéficier d’un montant à taux partiel de 85,61 €, les plafonds de ressources à ne pas dépasser sont les suivants :

Enfants au foyer

(nés ou à naître)

Couples avec un seul

revenu d’activité

Parent isolé ou couple avec deux revenus d’activité
1 enfant 31 659 € 41 840 €

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la Caf.

La prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) : pour passer du temps avec son enfant

La prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE) est versée aux parents souhaitant cesser ou réduire leur activité professionnelle pour s’occuper de leur enfant de moins de 3 ans.

Or, le montant de l’aide varie entre 148,12 € et 397,20 € par mois, en fonction de l’ampleur de votre interruption d’activité. En somme, vous pouvez avoir totalement interrompu votre activité professionnelle, ou avez décidé de travailler à temps partiel.

Bon à savoir :

Dans le cas où vous êtes en couple, vous pouvez vous répartir les mois comme vous le souhaitez. Ainsi, vous pouvez décider de travailler à temps partiel pour les trois premiers mois et donc bénéficier de la PreParE pendant que votre conjoint(e) travaille à temps plein, et sur les trois mois suivants, échanger les rôles avec votre conjoint(e).

Toutefois, si vous choisissez de bénéficier de la PreParE pour le même mois, vous pouvez le faire mais le montant mensuel maximal versé par la Caf sera alors de 397,20 €.

Pour plus d’informations sur les aides financières de la PAJE, rendez-vous sur le site de la Caf.

Le complément de libre choix du mode de garde (Cmg) : pour couvrir les frais de garde de votre enfant

Une fois votre congé maternité ou paternité terminé, vous aurez probablement besoin des services d’une nourrice pour votre enfant. Cependant, cette dépense supplémentaire peut représenter une somme très importante pour certains foyers.

Par conséquent, le complément de libre choix du mode de garde a été créé pour bénéficier aux parents souhaitant faire garder leur enfant de moins de 6 ans par une assistante maternelle, une garde à domicile, une association, une entreprise ou même une crèche !

En outre, cette aide permet de prendre en charge jusqu’à 85% de ces frais.

Bon à savoir :

Le versement peut être majoré si votre enfant est gardé la nuit, le dimanche ou les jours fériés ! De plus, les cotisations sociales que vous devrez payer à votre employé(e) (garde à domicile ou assistante maternelle) peuvent également être prises en charge totalement ou partiellement par la Caf.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la Caf.

Pour que vous puissiez accueillir et élever votre enfant dans les meilleures conditions, l’Etat vous accompagne grâce à la mise en place de la Paje.

Afin de voir si vous pouvez bénéficier des aides financières de la PAJE, allez sur notre plateforme et répondez à notre chatbot Lisa : https://toutesmesaides.fr/ !