Sélectionner une page

Pour les personnes salariées du secteur privé, l’âge légal de départ à la retraite est fixé à 62 ans. Toutefois, cela n’implique pas que vous devez arrêter votre activité professionnelle à cet âge : il est tout à fait possible de continuer à exercer une activité professionnelle passés les 62 ans. Dans certaines situations, il est également possible de partir à la retraite avant 62 ans. Tour d’horizon des conditions de départ à la retraite.

  1. Le principe : l’âge minimum de départ à la retraite fixé à 62 ans

Pour les personnes nées à partir du 1er janvier 1955, l’âge minimum de départ à la retraite est fixé à 62 ans. Cela signifie qu’à cet âge, quelle que soit votre situation, vous pouvez partir à la retraite et bénéficier de votre retraite de base.

Cependant, pour bénéficier d’une retraite au taux maximum, vous devez avoir cotisé un certain nombre de trimestres. Il convient de préciser que vous pouvez racheter des points de trimestres pour rattraper votre éventuel retard dans le nombre de trimestres cotisés, et ce tout au long de votre carrière. Voici le nombre de trimestres pour lesquels vous devez avoir cotisé, en fonction de votre année de naissance :

âge départ à la retraite france

Dans le cas où vous n’avez pas cotisé le nombre de trimestres requis, vous pouvez continuer à travailler jusqu’à l’âge minimum légal du taux maximum automatique de la retraite.

Vous pouvez également arrêter de travailler dès lors que vous avez atteint l’âge légal de départ à la retraite. Vous ne bénéficierez alors pas d’une retraite complète. Votre pension sera donc réduite et subira une décote.

  1. Âge du taux maximum automatique de la retraite : entre 65 et 67 ans

L’âge minimum pour bénéficier d’une retraite à taux plein est fixé à 67 ans.

À 67 ans, vous pouvez partir à la retraite sans pénalités de minoration de votre pension, quel que soit le nombre de trimestres pour lequel vous avez cotisé. Votre pension restera toutefois calculée au prorata du nombre de trimestres cotisés.

Cet âge est fixé à 65 ans pour certaines catégories de personnes.

  1. La retraite à 70 ans

En principe, votre employeur ne peut pas vous imposer de partir à la retraite avant 70 ans.

Avant 70 ans, si votre employeur veut vous mettre à la retraite, deux conditions doivent être remplies :

  • Vous devez avoir atteint l’âge légal minimum de départ à la retraite ;
  • Votre accord doit être obtenu par votre employeur.

Si vous avez 70 ans ou plus, votre employeur peut vous mettre à la retraite d’office. Il n’est donc plus soumis à la condition d’obtenir votre accord.

Votre employeur doit, si vous avez entre 62 et 70 ans, vous adresser une lettre trois mois avant votre anniversaire. Vous avez un mois pour y répondre. Si vous refusez la proposition, alors votre employeur devra attendre l’année suivante pour vous reformuler une demande. À partir de vos 70 ans, votre employeur devra tout de même respecter cette condition des trois mois avant votre anniversaire.

  1. La possibilité de prendre une retraite avant 62 ans

Il existe plusieurs situations qui vous permettent de bénéficier d’une retraite avant l’âge minimum légal de départ à la retraite.

Retraite anticipée

Vous pouvez bénéficier d’une retraite anticipée si vous avez commencé à travailler très jeune ou si vous avez été handicapé durant la majeure partie de votre vie professionnelle.

Retraite progressive

Si vous avez cotisé au moins 150 trimestres, vous pouvez percevoir une partie de votre retraite à partir de 60 ans, tout en exerçant une activité à temps partiel.

Retraite pour incapacité permanente

En cas d’incapacité permanente due à une maladie professionnelle ou à un accident du travail, vous pouvez bénéficier d’une retraite à partir de 60 ans.

Compte professionnel de prévention

Vous pouvez transformer des points présents sur votre compte professionnel de prévention. Ce compte est automatiquement ouvert aux personnes exposées à un certain degré de pénibilité du travail. Ces points cumulés peuvent ainsi être transformés en trimestres de cotisation.

Si vous transformez suffisamment de points, cela permet d’avancer votre date de départ à la retraite de deux ans, soit au plus tôt à 60 ans.

L’allocation des travailleurs de l’amiante

Si vous bénéficiez de l’allocation des travailleurs de l’amiante (ATA), l’âge de départ à la retraite peut être avancé à 60 ans. Vous devez toutefois réunir le nombre minimum de trimestres normalement requis.

Retrouvez toutes les aides auxquelles vous êtes éligible